Quel prix pour assurance débutant en 125 cm³ ?

Scooter vespa rouge
Revital Assurances

Vous venez de passer votre permis 125 ? Félicitations ! Et vous avez peut-être déjà déniché l’engin de vos rêves, un scooter ou une moto 125, grâce auquel vous pourrez vous jouer des embouteillages en ville, ou partir à deux pour des petits week-ends sur la côte…

Mais, vous n’avez pas oublié quelque chose ?… Avant de pouvoir enfourcher votre deux-roues sereinement, il faut bien sûr l’assurer.

Nous allons dans cet article passer en revue vos droits et obligations en tant qu’assuré, et en quoi le fait d’être jeune conducteur de 125 cm³ impacte sur votre prime. Alors, quel prix pour une assurance de débutant en 125 cm³ ? Réponse ici.

Recevez gratuitement et rapidement votre devis d’assurance 125

Avant l’achat de votre deux-roues 125 : les permis et formations 125 cm³

Pour conduire un scooter ou une moto 125, plusieurs options sont possibles.

Pour un jeune, il y a la possibilité de passer le permis A1, à l’âge de 16 ans. Pour espérer le décrocher, il faut d’abord obtenir le code moto, l’équivalent du code pour le permis B. Ensuite, il faut suivre 20 heures de conduite en auto-école ou en centre agréé (12 heures sur piste et 8 heures en circulation). Une fois que vous avez le permis A1, vous pouvez conduire des deux-roues, moto ou scooter, dont la puissance est comprise entre 11 et 35 kW.

Si vous souhaitez conduire une moto ou un scooter de puissance supérieure (entre 35 et 75 lW), vous pouvez passer le permis A2, dès l’âge de 18 ans. Pour l’obtenir, l’apprentissage est le même que pour le permis A1 (code moto plus heures de conduite). Quand vous posséderez ce permis depuis 2 ans, vous serez autorisé à passer le permis moto : le permis A. Avec ce sésame, vous aurez le droit de conduire les motos les plus puissantes.

Dans certaines conditions, vous n’avez pas à passer ces permis : c’est le cas notamment si vous êtes détenteur du permis B. Avec le permis voiture, on vous demandera, avant d’acheter un scooter ou une moto 125, de suivre une formation de 7 heures en auto-école ou en centre agréé. Vous n’aurez pas à suivre cette formation obligatoire de 7 heures si :

  • Vous avez obtenu votre permis de conduire avant le 1er mars 1980
  • Vous avez déjà assuré par le passé un scooter à 3 roues de type L5E
  • Vous êtes en mesure de prouver que vous conduisiez une moto ou un scooter 125 entre 2006 et 2011.

Si vous venez de passer le permis A1 ou le permis A2, vous voilà débutant dans l’univers de la moto ou du scooter 125.

Le statut du jeune conducteur en assurances

Scooter dans un champs

Pour les assureurs, vous êtes un jeune conducteur si :

  • Vous avez obtenu votre permis depuis moins de 3 ans
  • Vous n’avez assuré aucun véhicule depuis 3 ans

Ce n’est donc pas une question d’âge du conducteur : si vous venez de passer l’un des permis A, vous pouvez donc être jeune conducteur à 40 ans ou plus.

Pour les assureurs, le jeune conducteur est un profil “à risques”. En effet, le conducteur débutant ne maîtrise pas forcément son deux-roues aussi bien qu’un motard chevronné, il risque donc plus de chutes et d’accident. Cela se ressent sur le montant de la prime.

Les assureurs appliquent alors le principe de la subprime : cette subprime implique que le jeune conducteur doit payer une somme supplémentaire équivalent à 100 % de la prime l’année de l’obtention de son permis, de 50 % la deuxième année, de 25 % la troisième année. Cette subprime disparaît au bout de la quatrième année, à condition que le jeune conducteur n’ait pas eu d’accident ni de sinistre.

Le prix d’une assurance scooter 125 variant entre 30 et 50 euros par mois, il faut imaginer cette somme doublée pour un jeune conducteur. Ce tarif dépend aussi d’autre impondérables.

Comment va être calculé le montant de ma prime en tant que conducteur débutant de 125 cm³ ?

Pour calculer le montant de votre prime d’assurance, on tient compte de l’âge et du sexe du conducteur ainsi que, on l’a vu, de la date d’obtention du permis de conduire (principe de la subprime).

Les assureurs évaluent également le danger d’avoir à vous indemniser d’après l’usage que vous ferez de votre deux-roues : si vous l’utilisez tous les jours pour les trajets domicile-travail, les risques d’accident ainsi que l’usure sont supérieurs à ceux encourus en cas de conduite occasionnelle du scooter ou de la moto 125.

De même, le lieu où vous allez stationner votre véhicule la nuit entre en ligne de compte pour le calcul de la prime : vous paierez plus cher si vous êtes obligé de le laisser garé la nuit dans une rue déserte, que si vous avez à votre disposition un garage ou un parking privatif, les risques de vol, d’incendie ou de dégradations n’étant pas les mêmes.

La nature de votre scooter joue : ses caractéristiques, marque, modèle, puissance et valeur à l’Argus entrent dans le calcul.

En outre, pour le prix d’une assurance moto 125, le calcul de votre prime d’assurance tient compte de vos antécédents en tant que conducteur. Bien sûr, si vous êtes débutant, vous n’avez pas d’antécédents. Il vous faudra adopter une bonne conduite et éviter les accidents pour ne pas avoir de malus, et donc ne pas payer plus cher. 

Enfin, ce montant dépendra en grande partie du choix de vos garanties.

Le choix des garanties pour un conducteur débutant

Le choix des garanties dépend principalement de votre budget, et de l’état de votre scooter ou moto 125.

Demandez-nous un devis gratuit en ligne pour connaître le prix d’une assurance scooter 125.

En France, il existe une obligation légale pour tout conducteur de véhicule : celle d’être assuré au tiers (responsabilité civile). Avoir une assurance au tiers, c’est être en mesure de dédommager les éventuelles victimes en cas d’accident responsable : rembourser leurs frais médicaux (frais d’hospitalisation…), mais aussi les dégâts matériels sur leur véhicule. Ces dégâts ont pu être causés par votre scooter à l’arrêt, à l’occasion d’une chute, par exemple.

Si l’on n’a pas de responsabilité civile, c’est un défaut d’assurance qui expose à de lourdes sanctions. En plus de la responsabilité civile (si un tiers est responsable d’un accident, vous seriez indemnisé par son assurance), vous pouvez choisir de mieux vous couvrir : c’est l’assurance “dommages du conducteur”.

Petite nuance ; la garantie dommages personnels du conducteur peut être soit rattachée au conducteur (c’est-à-dire même s’il ne se trouve pas sur le scooter assuré au moment de l’accident, mais dans un véhicule de prêt ou de location), soit rattachée au deux-roues motorisé (l’assuré ou la personne à qui il a prêté son scooter ou sa moto ne sont couverts que si le sinistre a lieu avec celui-ci).

Enfin, sachez qu’il existe généralement chez les assureurs 3 formules : au tiers seule, tous risques, et intermédiaire. À chaque formule, vous pouvez ajouter des garanties (contre le vol, les incendies, le vandalisme, le bris de glace, les catastrophes naturelles, etc.), afin d’obtenir une offre sur mesure pour votre moto ou scooter 125.

Recevez gratuitement et rapidement votre devis d’assurance 125