Assurer un scooter 125 avec juste le permis B : possible ?

4.7/5 - (3 votes)

Dernière mise à jour le 23 mai 2024 par Revital Assurances

Certains scooters (les 50 cm³) peuvent se conduire dès l’âge de 14 ans. Mais pour les scooters d’une cylindrée de 125 (qu’ils soient à essence ou électriques), ce n’est pas la même musique…

Leur conduite est très règlementée par le Code de la route.

Nous allons voir dans cet article les différents véhicules que vous pouvez conduire avec le permis B. Nous verrons également quels sont les autres permis possibles pour conduire une moto légère ou un scooter 125. Enfin, nous nous demanderons pourquoi il est primordial d’assurer son scooter, et chercherons le meilleur moyen de le faire.

cta scoot 125

Le permis B pour la conduite d’un scooter 125

Avec le permis B, vous pouvez conduire une automobile ou une camionnette. Il permet aussi de conduire, sous conditions, un camping-car, une moto légère (moto et scooter 125 à deux ou trois roues), ainsi qu’un tracteur.

Deux ans de permis B sont nécessaires pour accéder à la conduite d’un 125 cm³

Pour pouvoir conduire un scooter 125, il faut normalement avoir suivi une formation de 7 heures. Cette décision a été entérinée en 2011.

Cette formation se déroule ainsi :

  • Module théorique (2 heures) : Analyse d’accidents, conduite sous la pluie ou de nuit, équipements en vêtements protecteurs…
  • Module conduite hors circulation (en plateau, 2 heures) : Découverte du véhicule, savoir faire les vérifications indispensables…
  • Module conduite en circulation, en et hors agglomération (3 heures) : Adaptation de la vitesse aux situations, négociation d’un virage…

Elle n’est pas sanctionnée par un examen : il suffit d’y avoir assisté pour obtenir l’attestation.

Cette formation coûte entre 180 et 350 euros (les prix sont librement fixés).

Certains conducteurs sont dispensés de cette formation de 7 heures. Vous serez dispensé de cette formation si :

  • Vous avez obtenu votre permis B avant le 1er mars 1980
  • Vous avez déjà suivi la formation de 3 heures en vigueur avant 2011 (obligatoire pour conduire un deux-roues 125 cm³ si vous avez passé le permis B à partir du 1er janvier 2007)
  • Vous êtes titulaire du permis A1 (pour les deux-roues 125) ou du permis A (pour les deux-roues 125 et les tricycles L5E)
  • Vous pouvez Justifier de la pratique d’un deux-roues 125 cm³ ou d’un trois-roues L5E au cours des 5 années précédant le 1er janvier 2011, soit depuis le 1er janvier 2006. Pour cela, il vous faudra demander un bulletin d’informations à votre assurance.

Lors d’un contrôle par les forces de l’ordre, vous devez être capable de présenter, en plus de votre permis B, soit l’attestation certifiant que vous avez bien suivi la formation de 7 heures, soit un relevé d’information de votre assureur, attestant que vous avez conduit une moto légère ou un scooter 125 entre 2006 et 2011.

Si vous n’êtes pas en mesure de présenter immédiatement ces documents, vous serez passible une amende de 11 euros, pouvant aller jusqu’à 38 €.

Vous devrez ensuite justifier dans les 5 jours que vous possédez bien ces documents, sous peine d’une amende de 135 euros, pouvant être majorée jusqu’à 750 euros.

La réponse à la question de cet article “Peut-on conduire un scooter 125 avec le permis B ?” est donc OUI, mais sous certaines conditions. 

Si vous n’avez pas le permis B ou que vous l’avez depuis moins de deux ans, vous devez passer l’examen du permis A1. 

moto 125 verte type course de face

Les autres permis pour conduire un scooter ou une moto 125

Le permis A1

Pour conduire un scooter 125 si vous n’êtes titulaire ni du permis B, ni du permis A (permis moto), vous pouvez passer le permis A1.

Le permis A1 (couramment appelé “permis 125”) est accessible dès l’âge de 16 ans. Pour le passer, il faut avoir réussi l’épreuve théorique générale moto (le code moto) et justifier d’un minimum de 20 heures de leçons, dont 8 sur piste et 12 sur route.

Si c’est le premier permis que vous passez, il vous sera demandé d’être détenteur de l’ASR (Attestation de Sécurité Routière).

Le permis A2

Le permis A2 est accessible dès l’âge de 18 ans. Les conditions pour le passer sont les mêmes que celles du permis A1. Avec ce permis, vous pourrez conduire une moto d’une puissance n’excédant pas 35 kW, dont le rapport puissance/poids est inférieur à 0,2 kW/kg et qui n’est pas issue d’un modèle développant plus de 70 kW. Il permet de conduire un scooter d’une cylindrée de 125 et au-delà. Mais si vous souhaitez conduire une moto d’une puissance supérieure à 35 kW (soit environ 47 chevaux), il vous faudra passer le permis A.

Pour passer ces deux permis, des équipements sont obligatoires :

  • Un casque homologué
  • Des gants homologués
  • Un blouson ou une veste à manches longues
  • Un pantalon ou une combinaison
  • Des bottes ou chaussures montantes

Comment bien assurer son scooter 125 ?

Comme pour l’assurance moto 125, il existe de nombreuses possibilités pour assurer son scooter (une obligation), et rouler sereinement.

Que risque-t-on à rouler sans assurance ?

Votre scooter 125 doit être assuré, même s’il roule peu ou s’il est remisé dans un garage (où il peut prendre feu, tomber et abîmer d’autres véhicules…). Si vous n’êtes pas en mesure de présenter votre vignette d’assurance lors d’un contrôle de police car vous n’en avez pas souscrit, vous risquez une amende pouvant monter jusqu’à 3750 euros. Mais ce n’est pas tout ! En plus de cela, vous encourez le risque :

  • D’une immobilisation, voire d’une confiscation de votre scooter 125
  • De la suspension de votre permis de conduire pour une durée allant jusqu’à 3 ans
  • De voir annulé votre permis de conduire avec impossibilité de le renouveler pendant 3 ans maximum
  • D’avoir l’obligation de participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière à vos frais.
  • D’avoir l’obligation de payer des jours amendes, et d’effectuer des travaux d’intérêt général

Comment bien choisir son assurance pour un scooter 125 ? Nos conseils

Vous devez tout d’abord vous pencher sur la question des garanties pour votre assurance scooter 125.

Sachez que la garantie minimale obligatoire est l’assurance responsabilité civile (assurance au tiers), qui indemnise par exemple votre passager, un piéton, un cycliste, etc. à qui vous auriez pu causer des dommages corporels ou des dégâts matériels. À cette garantie minimale s’ajoute parfois automatiquement la protection juridique. Toutefois, si vous souhaitez (et nous vous le conseillons vivement) être dédommagé pour vos frais médicaux et le coût de vos éventuelles réparations en cas d’accident responsable, vous devrez souscrire à la garantie « dommages corporels et matériels du conducteur »). Celle-ci doit normalement être incluse dans la formule « tous risques », ou bien figurer comme garantie optionnelle de la formule médiane personnalisable.

La couverture personnalisable peut être une bonne option. Elle vous permet de choisir vos garanties selon vos besoins. Nous ne saurions trop vous recommander d’opter pour la garantie contre le vol, surtout si vous êtes en possession d’un scooter 125 neuf, qui vous a coûté plusieurs milliers d’euros.

Hélas, on le sait, les vols de scooter constituent un véritable fléau, surtout en ville.

Vous pouvez y ajouter la garantie contre les incendies, la garantie « prêt de guidon » ou la garantie « conducteur secondaire » (ce n’est pas la même chose), la garantie « bris de glace », la garantie « catastrophe naturelle », la garantie « équipements », « objets transportés »… Mais n’oubliez pas que toutes ces garanties feront grimper le prix de votre prime d’assurance. À vous de faire le calcul, pour estimer si le jeu en vaut la chandelle. Pour trouver les meilleures assurances scooter 125, utilisez un comparateur d’assurances.

Pour terminer, veuillez noter que votre prime d’assurance sera calculée en fonction du choix de vos garanties, mais aussi selon votre profil de conducteur (âge, sexe, date d’obtention du permis), ainsi que selon vos antécédents (coefficient bonus/malus). Les caractéristiques de votre deux-roues (âge, marque, modèle, puissance fiscale…) seront également prises en compte, ainsi que votre région d’habitation (c’est plus cher en ville qu’à la campagne), et l’usage que vous allez faire de votre deux-roues.

Voilà, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne route ! Et n’hésitez pas à nous demander un devis, les conseillers de Revital Assurances vous contacteront dans les meilleurs délais pour finaliser votre dossier.

casque motard de gros plan

Récapitulatif sur la conduite d’un scooter 125 avec le permis B

Les scooters de 50 cm³ peuvent être conduits dès l’âge de 14 ans. Cependant, pour les scooters de 125 cm³, la réglementation est plus stricte. Voici un résumé des conditions et des permis nécessaires pour conduire un scooter 125 cm³.

Conduite d’un Scooter 125 avec le Permis B

  • Permis B requis depuis 2 ans : Vous devez avoir votre permis B depuis au moins deux ans.
  • Formation obligatoire de 7 heures :
    • Module théorique (2 heures) : Analyse des accidents, conduite sous la pluie ou de nuit, équipements protecteurs.
    • Module pratique hors circulation (2 heures) : Découverte du véhicule, vérifications indispensables.
    • Module pratique en circulation (3 heures) : Adaptation de la vitesse, négociation de virages.
    • Coût de la formation : Entre 180 et 350 euros.
  • Dispenses de formation :
    • Permis B obtenu avant le 1er mars 1980.
    • Formation de 3 heures avant 2011.
    • Titulaire du permis A1 ou A.
    • Justification de la pratique d’un deux-roues 125 cm³ entre 2006 et 2011.
  • Documents nécessaires :
    • Attestation de formation de 7 heures.
    • Relevé d’information de l’assurance pour la pratique de 2006 à 2011.

Autres permis pour conduire un scooter ou une moto 125

  • Permis A1 :
    • Accessible dès 16 ans.
    • Nécessite le code moto et 20 heures de leçons (8 sur piste, 12 sur route).
    • Demande l’ASR si c’est le premier permis.
  • Permis A2 :
    • Accessible dès 18 ans.
    • Permet de conduire des motos jusqu’à 35 kW.
    • Nécessite les mêmes conditions que le permis A1.

Assurance du Scooter 125

  • Obligation d’assurance : Même si le scooter roule peu ou est remisé, il doit être assuré.
  • Risques sans assurance :
    • Amende jusqu’à 3750 euros.
    • Immobilisation ou confiscation du scooter.
    • Suspension ou annulation du permis.
    • Stage de sensibilisation à la sécurité routière à vos frais.
    • Jours-amendes ou travaux d’intérêt général.

Choisir une bonne assurance pour un Scooter 125

  • Garanties minimales : Assurance responsabilité civile (au tiers).
  • Garanties recommandées :
    • Dommages corporels et matériels du conducteur.
    • Vol, incendie, bris de glace, catastrophe naturelle, etc.
  • Calcul de la prime d’assurance :
    • Basée sur le choix des garanties, le profil du conducteur, les caractéristiques du scooter, et la région d’habitation.

Tableau récapitulatif

AspectDescription
Permis BNécessaire depuis 2 ans, formation de 7 heures obligatoire.
Formation de 7 heuresThéorie, pratique hors circulation, pratique en circulation. Coût : 180-350 euros.
Dispenses de formationPermis B avant 1980, formation de 3 heures avant 2011, permis A1 ou A, pratique de 2006 à 2011.
Autres permisPermis A1 dès 16 ans (code moto, 20 heures de leçons), Permis A2 dès 18 ans (motos jusqu’à 35 kW).
Obligation d’assuranceScooter 125 doit être assuré même s’il roule peu ou est remisé.
Risques sans assuranceAmende jusqu’à 3750 euros, immobilisation/confiscation, suspension/annulation du permis, stage de sensibilisation, jours-amendes/travaux d’intérêt général.
Garanties d’assuranceResponsabilité civile obligatoire. Recommandées : dommages corporels et matériels, vol, incendie, etc.
Calcul de la primeEn fonction des garanties choisies, du profil du conducteur, des caractéristiques du scooter, et de la région d’habitation.
Retour en haut