Assurer un scooter 125 sans formation : possible ?

Jeune homme sur scooter
Revital Assurances

Vous rêvez de vous offrir un beau scooter 125 ? Mais aurez-vous le droit de le conduire à votre guise ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Peut-être vous êtes-vous déjà payé ce scooter 125 cm³, et vous souhaitez l’assurer sans formation, ou sans le permis ? Vous constaterez alors que la plupart des assureurs demandent le permis pour assurer un véhicule, même un scooter 125.
Alors, comment s’y retrouver ? Toutes les réponses sont ici.

Recevez gratuitement et rapidement votre devis d’assurance 125

Quel permis est nécessaire pour conduire un scooter 125 ?

En France, on a le droit de conduire un scooter 125 dès l’âge de 16 ans (14 ans pour un 50 cm³).

Pour pouvoir conduire, et donc assurer un scooter 125, deux permis existent :

  • Le permis A1 : à 16 ans. Il faut, pour l’avoir, obtenir le “code moto”, l’équivalent du code pour le permis B. Pour passer le permis A1, vous devez suivre parallèlement aux cours de code une formation de 20 heures de conduite (12 heures sur piste et 8 heures sur route). Si vous avez moins de 21 ans et passez la première catégorie de permis, il vous faut être titulaire de l’Attestation de Sécurité Routière (ASR) ou de L’Attestation Scolaire de Sécurité Routière de second niveau (ASSR2).

Le permis A1 permet de conduire un scooter ou une moto 125 dont la puissance n’excède pas 35 kW.

  • Le permis A2 (18 ans). Il se passe selon les mêmes modalités que le permis A1. Vous ne pouvez donc a priori pas assurer votre scooter sans formation, car il faut que votre permis soit valide et pour cela, les 20 heures de formation pratique sont obligatoires. Depuis 2016, le permis A2 doit être détenu depuis 2 ans pour pouvoir passer le permis moto (permis A, accessible de par le fait à l’âge de 20 ans). Avec le permis A2, vous avez le droit de conduire des engins dont la puissance est comprise entre 35 et 70 kW.

Vous pouvez également conduire un scooter ou une moto 125 en étant titulaire du permis B depuis au moins 2 ans. Pour cela, vous devrez suivre une formation théorique et pratique de 7 heures en auto-école. 

Toutefois, vous pouvez être dispensé de cette formation si :

  • Vous avez obtenu votre permis B avant le 1er mars 1980.
  • Vous pouvez prouver que vous conduisiez un scooter 125 entre 2006 et 2011.
  • Vous avez déjà assuré par le passé un scooter 3 roues de la catégorie L5E.

Dans tous les cas (suivi de la formation théorique et pratique de 7 heures ou dispense), vous devrez être en mesure de présenter, en plus de votre permis B, une attestation aux forces de l’ordre en cas de contrôle routier.

Comment assurer un scooter 125 ?

Femme contre un mur avec scooter

L’assurance est obligatoire pour pouvoir circuler en toute tranquillité. Le fait de rouler sans assurance vous expose à une amende de 3 750 € et, surtout, à des sanctions complémentaires : suspension, retrait ou annulation du permis de conduire, travaux d’intérêt général, stages de sensibilisation, mise en fourrière du véhicule…

Vous pouvez vous aider d’un comparateur pour choisir la meilleure assurance scooter 125.

Demandez-nous un devis gratuit en ligne. Vous pourrez alors choisir la meilleure formule selon vos besoins.

Une fois que vous aurez trouvé votre assureur, on vous demandera :

  • La copie de la carte grise de votre deux-roues
  • Le permis de conduire (A, A1, A2 ou B, sous conditions)
  • Un RIB pour le paiement des cotisations
  • Une pièce d’identité

Vous voyez bien qu’il n’est pas possible d’assurer un scooter 125 sans formation, sauf si vous le faites avec le permis B, et que vous avez été dispensé de formation. Alors là, oui.

Si vous avez acheté votre scooter avant d’avoir le permis, et que vous souhaitez l’assurer d’ici là (mais qu’il vous attend sagement au garage), essayez de négocier avec votre assureur une assurance parking, réservée aux véhicules non-roulants, qui doivent être assurés (ils peuvent en effet causer des dommages, si par exemple, ils prennent feu, ou rentrent dans un autre véhicule en raison de freins défectueux). Un assureur compréhensif vous signera peut-être un contrat en attendant que vous puissiez lui présenter un permis valide.

Comment sera calculé le montant de ma prime d’assurance 125 si je viens juste d’avoir mon permis scooter ?

Si vous venez seulement d’avoir votre permis, votre assureur vous considérera comme un jeune conducteur pendant une durée de 3 ans. Il va falloir vous armer de patience pour voir votre prime baisser, car ce n’est pas d’actualité !

En effet, les assureurs redoutent les jeunes conducteurs, pour les accidents ou sinistres qu’ils pourraient rencontrer, et leur font payer le prix fort. Pour se prémunir d’avoir à indemniser les jeunes conducteurs trop souvent, les compagnies d’assurance ont inventé le système de la subprime : c’est une augmentation qui représente jusqu’à 100 % de la prime d’assurance. En clair, vous payerez votre prime le double l’année qui suivra l’obtention de votre permis scooter, puis 50 % de plus la 2e année, 25 % de plus la troisième année, enfin cette subprime disparaîtra complètement si vous n’avez pas eu d’accident de voiture durant cette période.

Le montant de la prime dépendra aussi :

  • De votre genre (les femmes, réputées avoir moins d’accidents, payent un prix plus bas).
  • Du lieu où vous stationnerez votre véhicule la nuit (ce sera moins chez si vous disposez d’un parking privatif fermé).
  • Des caractéristiques de votre deux-roues : marque, modèle, âge, puissance fiscale…
  • De l’utilisation, quotidienne ou non, que vous ferez de votre scooter 125.
  • Comme pour l’assurance moto 125, le montant de la prime pour scooter dépend des garanties choisies pour le couvrir. De la garantie minimale (assurance au tiers) à la formule tous risques, les prix peuvent varier du simple au double.

Jeune conducteur de scooter 125 : quelles garanties d’assurance choisir ?

Pendant 3 ans, vous serez considéré comme un jeune conducteur par votre assureur. De plus, vous n’avez que 6 points sur votre permis probatoire. Deux bonnes raisons de conduire prudemment !

Malheureusement, le risque zéro n’existe pas, et les accidents arrivent. Si vous en provoquez un, il faudra bien indemniser “vos” victimes. C’est là que votre responsabilité civile intervient. Il s’agit de l’assurance minimale obligatoire lorsqu’on roule à scooter, à moto, en voiture… La responsabilité civile vous permet de rembourser via votre assurance les frais médicaux et éventuels dégâts matériels que vous pourriez causer à autrui en cas d’accident responsable. Cependant, elle ne vous couvre pas pour vos propres blessures, ni pour les réparations sur votre véhicule. Pour cela, il faut souscrire à la garantie “dommages du conducteur”, présente dans la formule tous risques.

Car les assureurs proposent habituellement 3 formules : la formule de base (responsabilité civile, ou “assurance au tiers”), la formule médiane avec la garantie responsabilité civile plus d’autres garanties, et la formule tous risques qui vous couvre pour tout.

Vous pouvez ajouter à ces 3 formules des garanties en option (vol, incendie, catastrophe naturelle, bris de glace, équipements, conducteur secondaire, prêt de guidon, etc.)

Vous devez déterminer, en fonction de la nature de votre scooter 125, si le jeu vaut la chandelle de payer plusieurs centaines d’euros par mois pour l’assurer, ou si vous pouvez vous contenter d’une formule plus modeste. Cela dépend de la valeur de votre scooter (neuf ou occasion).

Vous pouvez dès à présent comparer les assurances scooter en tant que jeune conducteur ou non. Revital assurances vous propose également de remplir ce formulaire pour un devis en ligne gratuit. Nous avons les réponses à toutes vos questions sur l’assurance scooter 125.

Recevez gratuitement et rapidement votre devis d’assurance 125