Assurance vélo électrique 45 km/h : quelles solutions ?

Revital Assurances

De plus en plus de personnes optent aujourd’hui pour l’utilisation des vélos électriques. S’ils sont propices au fait de régler les problèmes de pollution environnementale, ils ne sont pas synonymes de zéro risque pour leurs utilisateurs. Il s’agit notamment des accidents, des vols et des actes de vandalisme. Pour anticiper ces risques, il convient de souscrire une assurance vélo électrique. D’ailleurs, le législateur a prévu la souscription d’un tel contrat pour l’utilisation de vélo électrique roulant à 45 km/h. Notez toutefois que le contrat d’assurance requis sera fonction du type de vélo électrique que vous utilisez et de vos besoins de couverture. Que vous ayez une VAE classique ou un cyclomoteur, voici les solutions d’assurances qui se présentent à vous. 

banniere cta contact

Pourquoi faut-il souscrire une assurance vélo électrique ?

Si l’assurance auto est obligatoire, ce n’est pas le cas pour l’assurance vélo électrique. Toutefois, de plus en plus de personnes choisissent de souscrire ce contrat qui couvre notamment le vol et les dommages éventuels. Il faut noter que la couverture que propose l’assurance contre le vol de son vélo électrique est plus étendue que celle d’une assurance habitation. Pour ce dernier contrat, les assurés sont généralement confrontés à une limitation par rapport aux horaires. 

Il existe des comparateurs en ligne fiables à l’image de Revital Assurances qui vous proposent plusieurs options pour votre contrat d’assurance vélo. Notez que le coût varie en fonction de l’assureur et des options souscrites. Quoi qu’il en soit, vous aurez à payer entre 4,5 % et 7 % du prix d’achat du vélo comme prime. Puisque le coût à l’achat d’un vélo électrique dépasse généralement 1 000 euros, souscrire une assurance vélo est un choix hautement avantageux. 

Vous bénéficiez d’un remboursement intégral avec peu de franchise en cas de vol. Le taux de vétusté n’est pas non plus pris en compte pendant les premières années qui suivent la souscription du contrat. Toutefois, ces conditions sont variables selon les assureurs. En comparant les offres répertoriées sur Revital Assurances, vous aurez plus de chances de trouver le juste milieu.

Quels sont les types de vélos électriques à assurer ?

Pour un vélo classique (non électrique), l’assurance n’est pas obligatoire. Toutefois, vous pouvez souscrire un tel contrat en y incluant les mêmes couvertures que pour les vélos à assistance électrique. Pour ce dernier type de vélos, l’assurance est plus recommandée même si la souscription reste facultative. 

Précisons que le vélo à assistance électrique (VAE) fonctionne à partir d’un moteur auxiliaire. Ce dernier se coupe de façon automatique lorsque le cycliste cesse de pédaler ou si sa vitesse dépasse les 25 km/h. La bonne nouvelle, c’est que l’État prévoit des aides financières pour soutenir l’achat et l’utilisation des VAE.

Par ailleurs, si vous achetez un vélo électrique, il est obligatoire de l’assurer et de l’immatriculer. En effet, il s’agit d’un vélo dont la vitesse peut atteindre 45 km/h et qui est considéré comme un véhicule terrestre à moteur. Comme tel, vous devez avoir le permis de conduire « AM » pour être autorisé à conduire un vélo électrique. Il faudra aussi porter obligatoirement un casque et ne pas rouler sur une piste cyclable. À titre de précision, le type d’assurance requis ici, c’est l’assurance cyclomoteur. 

Retenez donc que l’assurance vélo concerne les vélos de ville, les VAE, les VTT et les VTT à assistance électrique. Les vélos de course et ceux cargo peuvent aussi être assurés. La seule exigence, c’est d’opter pour l’assurance cyclomoteur lorsque la vitesse du vélo dépasse 25 km/h. 

homme sur un vélo électrique à l'arrêt

Quelles sont les garanties de l’assurance vélo ?

Pour souscrire une assurance vélo, il est recommandé de bien vérifier les couvertures. En effet, c’est en fonction des garanties proposées par l’assureur que la prime de l’assurance sera évaluée. Pour cela, demandez votre devis sur Revital Assurances. Quel que soit le contrat d’assurance vélo auquel vous souscrivez, vous gagnerez à choisir certaines garanties indispensables. 

Assurance vol

Avant de choisir l’assurance vol dans votre contrat, vérifiez le taux de vétusté appliqué par la compagnie d’assurances et son évolution dans le temps. Faites de même pour la franchise appliquée par l’assureur. Idéalement, une franchise définie sur la valeur décotée est plus avantageuse que celle appliquée sur la valeur à neuf du vélo. Ces exigences sont également valables pour l’assurance habitation. 

Dans la pratique, l’assurance vol sera considérée lorsque vous avez attaché votre vélo avec un antivol certifié. Assurez-vous que le modèle d’antivol que vous utilisez est bel et bien agréé par la compagnie d’assurances. Le remboursement en cas de vol d’un vélo n’est pas automatique. L’assureur appliquera un délai de carence pendant lequel le vélo peut être retrouvé. Après ce délai, le remboursement se fera avec une franchise appliquée. Il s’agit de la part qui sera laissée à la charge de l’assuré. 

Par ailleurs, il est nécessaire de suivre un processus de déclaration de sinistre comme il est prévu par l’assureur. Pour cela, déposez une plainte dans les 24 heures qui suivent le vol et faites-en la déclaration à la compagnie d’assurances dans les 48 heures.

Assurance dégâts matériels

Plusieurs situations peuvent être à l’origine de l’endommagement d’un vélo (électrique ou non). C’est le cas notamment des actes de vandalisme, d’un accident, d’une collision avec un animal ou autres. Le risque est très élevé que le vélo soit endommagé dans ces situations. Souscrire une telle garantie dans votre contrat d’assurance vélo vous permet de bénéficier d’une couverture pour la réparation du vélo ou de son remplacement au besoin. Les risques couverts ici prennent aussi en compte, les cas d’incendie de la batterie du vélo électrique.

En outre, retenez que l’assurance vélo ne prend pas en compte la protection responsabilité civile. Autrement dit, les dommages causés à un tiers lorsque vous utilisez le vélo ne sont pas pris en compte. La garantie de l’assurance vélo n’assure donc pas de protection en cas de dommages corporels, matériels ou immatériels. Il faudra alors vous tourner vers votre assurance habitation pour profiter de cette couverture. 

Assistance et dépannage

La protection assistance et dépannage est optionnelle dans le contrat d’assurance vélo. Grâce à cette garantie, l’assuré aura droit à un transport en taxi du vélo s’il est endommagé. Il faut noter que cette protection est particulièrement utile pour les vélos électriques et les VAE. En effet, ces vélos pèsent généralement entre 20 et 30 kg.

Enfin, en demandant le devis de l’assureur, ne manquez pas de vérifier les exclusions de garanties. Il peut être question notamment de la prise en charge des frais de gardiennage.